Collecte sélective

  • Tri : des résultats encourageants

La qualité des matériaux collectés est très bonne. Les « indésirables » sont quasi insignifiants pour le verre et le papier. Les emballages triés contiennent moins de 10% « d’indésirables » ce qui est très encourageant pour un démarrage quand on sait que la moyenne nationale « d’indésirables » est de 20%.
Les « indésirables » constatés sont : les plastiques autres que des bouteilles, les barquettes polystyrène ainsi que les pots de yaourt.
 

  • Que deviennent les déchets triés ?
  1. Les emballages et le papier sont collectés par les services du SITOM, le verre est collecté par un prestataire.
  2. Les collectes sont rassemblée et stockées par type de matériaux au quai de transfert situé à LIVET.
  3. Les déchets sont ensuite chargés dans des camions à plus fort tonnage à destination du centre de tri et/ou des filières de recyclage.
  4. Le papier et le verre sont directement valorisés. Les emballages doivent eux, être triés pour séparer les matériaux : cartonettes, aluminium, fer, bouteilles plastiques et tetrapack. Chaque matériau est ensuite expédié en centre de valorisation.
     
  • Le tri c’est aussi l’atelier PENELOPE

Le SITOM, le Conseil Général à travers la commission locale d’insertion, les communes de l’Oisans, le Relais du Père Gaspard et l’association de réinsertion sociale OZANAM ont mis en place l’atelier PENELOPE.
Cet atelier collecte, tri et vend des objets réemployables apportés de façon volontaire en déchetterie par les habitants, les entreprises et les commerçants des 20 communes de l’Oisans.
Ces dons peuvent être des meubles, des livres, des bibelots en tout genre, des vêtements ou encore de l’électroménager, le tout en bon état.
L’atelier PENELOPE est une véritable « ressourcerie ».

  • Les enjeux de ces nouvelles collectes :

La valorisation des déchets, possible grâce à votre geste de tri, limite l’utilisation de matière première et économise de l’énergie.

Pour que écologie rime avec économie, le SITOM a mis l’accent sur la collecte du papier et du verre. En effet, ces deux matériaux sont denses et facilement recyclables.

De plus le verre endommage les camions de collecte ainsi que le four de l’usine d’incinération.
Voilà des bonnes raisons pour ne plus mettre une bouteille en verre ou un papier dans les ordures ménagères !

Il est primordial de respecter rigoureusement les consignes de tri des emballages. Chaque tonne d’indésirable coûte cher à la collectivité (environ 700 € la tonne). En cas de doute, pour les emballages, il est donc préférable de déposer ceux–ci dans les bacs d’ordures ménagères. Le SITOM s’engage grâce à votre geste, pour une bonne qualité de tri.

  • Des outils de Tri :
  • tri